Qu’est-ce que le Velocity-Based Training?

L’entraînement basé sur la vitesse (VBT) est un outil fantastique pour les entraîneurs et les professionnels de la force et de la condition physique du monde entier. Le VBT est un modèle d’entraînement qui nécessite que l’athlète mesure sa vitesse de mouvement. Cela se fait généralement sous la forme de levées de barre conventionnelles, mais cela peut également progresser vers des sauts et d’autres modalités d’entraînement spécifiques. La premise fondamentale du VBT est que la vitesse est mesurée et que de nombreux indicateurs ou statistiques descriptives sont produits, fournissant aux entraîneurs des informations pour déterminer le transfert de l’entraînement, l’autorégulation et / ou les ajustements à l’entraînement. Il existe une large gamme de possibilités de VBT.

 

Tout au long de cet article, je vais vous présenter le VBT et discuter de ce que c’est et de la manière dont vous pouvez l’intégrer dans votre entraînement dès maintenant. Nous aborderons l’autorégulation, les commentaires, la charge optimale et le profilage force-vitesse. C’est un article introductif auquel d’autres articles feront plus attention et analyse en profondeur ces domaines.

 

Erreurs de coaching

Lorsque nous examinons l’autorégulation dans l’entraînement, nous nous référons à un système de gestion du volume utilisé pour réguler la capacité de travail d’un individu, sur lequel nous pouvons appliquer un stimulus d’entraînement. La VBT nous permet, en tant que coachs, de former régulièrement les besoins individuels des athlètes et de faire des ajustements importants très rapidement. Une des erreurs courantes commises en coaching est que nous utilisons des pourcentages arbitraires de un maximum de répétitions. Cela ne représente pas de manière équitable l’état actuel de préparation de l’athlète à s’entraîner, ce qui peut ensuite poser un problème important en termes de gestion et d’adaptation de l’entraînement.

En tant que coachs, notre travail est de faire progresser nos athlètes en fonction du développement de leur sport à un rythme sûr et abordable.

Il est vraiment important de comprendre que chaque athlète progressera à son propre rythme et que c’est notre travail, en tant que entraîneurs, de nous assurer que cette progression se fasse à un rythme sûr et durable. Cela permet à un athlète d’optimiser son temps dans la salle de gym ou sur le terrain. Nous, en tant qu’entraîneurs, ne voulons pas trop interférer avec la progression individuelle de l’athlète car nous ralentirons en fait son taux de développement si nous lui fournissons trop de volume ou d’intensité. Avec des outils tels que VBT, nous pouvons éviter ces problèmes car nous fournissons une précision en temps réel grâce aux différents moyens de rétroaction que VBT fournit. En fin de compte, nous essayons de ne pas sur-entraîner ou de trop solliciter nos athlètes car nous augmenterons considérablement le risque de blessure et ralentirons le taux de changement. En tant qu’entraîneurs, notre travail est de faire progresser nos athlètes en fonction du développement de leur sport à un rythme sûr et consommable.

 

Le stress

L’auto-régulation permettra également de tenir compte des autres contraintes dans la vie d’un athlète. Il est bien documenté que les théories du syndrome d’adaptation générale accordent une attention particulière à la contrainte qui s’accumule à travers tous les médias de la vie, et non pas seulement celles qui ont été imposées à un athlète par la résistance à l’entraînement ou la pratique sportive. Une fois de plus, en accordant une grande considération à l’efficacité de la mesure de la vitesse d’une barre plutôt qu’à la charge absolue soulevée. Si une personne est très stressée et épuisée, elle sera en mesure de le démontrer très rapidement sous une certaine pourcentage de la charge. Avec cela, un entraîneur sera en mesure de faire un changement rapide de la charge soulevée pour toujours atteindre le résultat souhaité. Cela permettra à l’athlète de faire plusieurs choses, dont une qui est qu’il est en mesure de produire encore une certaine quantité de vitesse, créant ainsi un niveau relatif de stimulus, et deux, en déchargeant le stress du système, créant ainsi moins de couple mécanique et de forces de compression articulaires. Cela permet à l’athlète de s’adapter.

 

Comment nous gérons le processus de formation avec VBT et estimons la précision la plus spécifique pour chaque individu, c’est en créant un profil de vitesse. Dans la prochaine section de cet article, je vais vous expliquer ce qu’est un profil de vitesse.

 

Profil de vitesse

Un profil de vitesse est simplement la vitesse à laquelle vous pouvez déplacer un certain pourcentage de votre maximum de répétitions. L’avis donné est de créer un profil de vitesse en fonction d’un pourcentage logique de votre maximum de répétitions pour un exercice donné. Cela pourrait être n’importe où entre 3 et 6 mesures de vitesse. Par exemple, vous pouvez utiliser 20, 40, 60, 80, 90% de 1 RM. Cela vous donnerait une répartition très égale de la vitesse et vous permettrait de tracer une relation entre la charge et la vitesse. Encore une fois, il est important de noter que les relations entre les charges en pourcentage de la charge maximale et la vitesse varient selon les athlètes et selon les exercices.

 

Lorsque vous connaissez votre profil de vitesse, vous pouvez attribuer certaines vitesses que vous déplaceriez pour un certain pourcentage plutôt que de vous concentrer sur le pourcentage d’une seule répétition Max. Par exemple, si je bougeais 65% à environ 0,75 m / s chaque fois que j’avais 65%, je assignerais 0,75 m / s pour l’intensité de la charge. Cela gérera automatiquement la contrainte d’entraînement en conséquence. Vous pouvez également utiliser la pente quotidienne avec une vitesse spécifique pour attribuer les pourcentages d’une seule répétition Max. Il est extrêmement important de comprendre la relation et comment elle varie selon l’exercice, car il est impératif que vous sélectionniez le poids le plus approprié. Avec VBT, vous avez une mesure plus spécifique à suivre car vous mesurez la vitesse plutôt que le poids absolu.

Load Velocity Profile
 
Load-Velocity profile of Deadlift (Vitruve TEAMS app)

 

Les profils de vitesse, bien qu’incroyablement précis, peuvent présenter quelques inconvénients, dont l’un est lorsque vous essayez de mettre en œuvre des profils de vitesse avec de grands nombres d’athlètes. Par exemple, dans certains contextes, vous pourriez travailler avec jusqu’à 50 à 100 athlètes à la fois dans une salle de gym. Comme vous pouvez le voir, rien qu’avec ce nombre élevé, il y a beaucoup de gens à gérer. Maintenant, essayez de produire des profils individuels par athlète et de les entraîner spécifiquement à chaque session. Cela va devenir incroyablement fastidieux et fournir également beaucoup de destructions inutiles à l’entraînement. C’est là que les zones de vitesse deviennent incroyablement fiables. L’utilisation de zones telles que le continuum de force de Bosco tel qu’illustré ci-dessous est une excellente façon et une stratégie hautement efficace pour le développement de grands nombres d’athlètes.

Zones de vitesse.

 

J’aime bien l’utilisation des zones de vitesse car cela permet à un athlète de travailler dans une plage de vitesse. Si nous étions très spécifiques à certaines mesures, nous devrions alors modifier constamment la charge sur la barre, car la variance de répétition à répétition est hautement probable dans un environnement d’entraînement. Les athlètes ne sont pas des robots, nous ne devrions donc pas supposer qu’ils s’entraîneront comme des robots. Les zones de vitesse sont également un outil fantastique lorsque nous considérons l’impact du feedback sur un athlète.

 

Les avantages de la VBT

Les avantages du VBT sont nombreux, mais l’un des plus importants est qu’il permet de fournir des commentaires en temps réel à un athlète pendant une séance d’entraînement. En tant que coachs, nous pouvons cibler des métriques telles que la puissance maximale, la vélocité maximale, la puissance moyenne, la vélocité moyenne, pour ne citer que celles-ci. Ce que cela va faire, c’est montrer à un athlète quand il doit y avoir plus d’intention placée sous la barre pour obtenir le meilleur score possible ou changer la charge sur la barre, ce qui optimisera le meilleur score possible.

 

Ce que cela fournit, c’est un paradigme d’apprentissage associatif solide envers les constructions de boucles de rétroaction psychologique. Cela entre dans la psychologie du conditionnement opérant, qui est elle-même un moteur du succès de votre programme, car vous pouvez constamment fournir une grande sensation de récompense à vos athlètes. Quelle que soit la charge qu’ils ont sur la barre, ils vont toujours réussir.

 

Pour les posts ultérieurs sur ce sujet, nous apprendrons alors à comprendre l’impact de l’utilisation de charges plus légères et de la concentration sur les vitesses et les puissances sur les structures musculaires des athlètes et sur le transfert vers des activités plus spécifiques au sport et à la santé. Ce que nous savons, c’est qu’une attention externe accrue sur la performance. Nous ferons en sorte que l’intention du mouvement soit extrêmement claire, et les athlètes pourront toujours voir les résultats en conséquence d’une attention beaucoup plus concentrée car la mesure de la vitesse est purement objective, elle ne sait pas qui sont les athlètes, l’objectivité de cela, crée donc un chemin clair vers la réussite. Par exemple, si un athlète doit déplacer la barre à 1,0 m / s et que la lecture sur l’écran lui montre instantanément qu’il se déplace à 0,75 m / s, cela coachera automatiquement l’intention de l’athlète ou de vous.

 

Le nombre de fois en tant qu’entraîneur (si vous lisez ceci, vous devez être d’accord avec moi) que nous passons trop de temps à motiver nos athlètes à soulever. Tout le temps est mieux passé à communiquer avec les athlètes et à gérer le processus d’entraînement plutôt qu’à créer des encouragements verbaux. Pourquoi ne pas laisser les machines le faire pour nous et économiser nos voix?

Encoder app VitruveVitruve encoder and Vitruve app

 

Cela conclut cette introduction à l’entraînement basé sur la vélocité. Si vous avez des questions concernant cela, n’hésitez pas à nous contacter davantage via les formulaires de contact.

#VBTforYou

Références

Mann, B., Kazadi, K., Pirrung, E., & Jensen, J. (2016). Developing explosive athletes: Use of velocity based training in athletes. Muskegon Heights, MI: Ultimate Athlete Concepts.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
Les derniers articles par Sam Portland (tout voir)

Tu pourrais aussi aimer…

S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
GUIDES VBT
DERNIERES PUBLICATIONS
AUTEURS EN VEDETTE

Obtenez le guide VBT gratuitement!

*

GUIDE VBT GRATUIT

*