4 questions sur l’entraînement basé sur la vélocité

Index

Êtes-vous curieux de savoir ce qu’est l’entraînement basé sur la vélocité? Vous ne savez pas par où commencer ? Nous avons des réponses, et en tant qu’athlète, je suis là pour vous aider.

Nicola

Quelle est la science derrière l’entraînement basé sur la vélocité?

Les preuves scientifiques suggèrent que plus la vitesse atteinte contre une charge donnée est élevée, plus l’intensité et l’effet d’entraînement sont importants.
L’entraînement basée sur la vitesse (pour simplifier) est une méthode d’entraînement qui utilise un appareil technologique pour suivre la vitesse de mouvement d’un exercice spécifique. Vous n’avez jamais entendu parler de ça ? L’utilisation de la vitesse comme mesure dans le domaine du sport n’est pas nouvelle et elle est en fait utilisée depuis de nombreuses années. Cependant, en raison des progrès de la technologie et de l’information, elle commence à être plus courante et accessible. En conséquence, elle peut maintenant être facilement appliquée non seulement aux athlètes de haut niveau, mais également aux pratiquants de salle de musculation et à toute personne souhaitant améliorer son entraînement. Tout le monde peut en bénéficier et obtenir des résultats.

Pourquoi mesurer la vitesse ? Les preuves suggèrent que plus la vitesse atteinte contre une charge donnée est élevée, plus l’intensité et l’effet d’entraînement sont importants (1). De fortes relations ont également été observées entre la perte de vitesse lors d’exercices avec charges et les mesures de fatigue (2). Cela fournit de nouvelles données pour informer et optimiser l’entraînement et la programmation, ainsi que la prescription de charges et de travail accompli. Cela fournit également des feedbacks objectifs en temps réel pour comprendre l’entraînement, estimer la force, suivre l’entraînement et développer des profils d’athlètes uniques en optimisant la charge mise sur la barre.

Nicola Paviglianiti fait partie de la charité Lift4Life, qui donne aux communautés marginalisées les moyens de s’entraîner en musculation et de pratiquer le powerlifting.

 

À qui est destiné l’entraînement basé sur la vitesse ?

L’entraînement basé sur la vitesse est destiné à n’importe qui dans le monde. Bien qu’il soit couramment utilisé pour les sports de force comme le powerlifting et l’haltérophilie, l’entraînement basé sur la vitesse est également bénéfique pour les athlètes de divers sports afin d’améliorer les performances étant donné que l’entraînement avec résistance est une méthode efficace pour améliorer une variété d’actions sportives – saut, sprint, force maximale – la liste continue.

L’utilisation de l’entraînement basé sur la vitesse peut être vue comme étant située sur un continuum et peut être utilisée suivant différents objectifs afin d’améliorer et d’informer l’entraînement (2). À son niveau le plus basique, la vitesse peut être utilisée conjointement avec un entraînement traditionnel comme un feedback d’informations afin d’améliorer les performances, la motivation et la compétitivité des athlètes. Au niveau le plus avancé, la vitesse peut être utilisée pour programmer un entraînement et les charges spécifiques à utiliser pour un exercice.

 

Athlètes

Avez-vous déjà réalisé un entraînement où tout semble lourd ? Faut-il baisser le poids ? Et qu’en est-il si tout semble léger ? L’entraînement basé sur la vitesse fournit un retour de données objectives en temps réel afin d’informer les décisions d’entraînement et de cibler la charge optimale pour éviter la surcharge ou de sous-charge. En tant qu’athlète, rester loin du sur-entraînement ou de la blessure est la clé pour la progression et la longévité dans n’importe quel sport. Le feedback d’information immédiate peut également être utile pour les athlètes afin d’améliorer les performances et la motivation, car il encourage la compétitivité et favorise l’intensité par l’expression d’un effort maximal à chaque répétition.

 

Les entraîneurs

Les données de vitesse peuvent être un autre moyen pour les coachs d’entrainer les athlètes et de prescrire la charge lors des exercices, ainsi que de surveiller l’entraînement. Plutôt que d’avoir simplement des données subjectives d’un athlète concernant son entraînement, la vitesse est une mesure de donnée objective que les coachs peuvent utiliser afin d’avoir plus d’informations sur les séances. Cela peut aider à éliminer les suppositions d’un entraînement d’athlète !

Avec une augmentation du coaching qui se fait à distance et en ligne, où le coach n’est pas toujours en mesure d’entraîner et d’être avec l’athlète en personne, la vitesse peut être un outil unique pour réguler l’entraînement et s’assurer que le bon stimulus est utilisé au bon moment. Les coachs peuvent ainsi s’assurer que l’athlète effectue les ajustements de charge appropriés le jour où il en a besoin.

De plus, l’entraînement basé sur la vitesse offre une méthode d’évaluation et de test des athlètes au-delà de la simple répétitions maximale (1RM) ou de la réalisation de répétitions jusqu’à l’échec afin de créer des contraintes physiologiques et des améliorations pour les athlètes. La vitesse peut être utilisée pour estimer le 1RM afin d’aider à évaluer et à informer l’entraînement. Cela évite les problèmes historiquement rencontrés avec l’entraînement basé sur le 1RM et le pourcentage, car il tient compte des fluctuations quotidiennes de la force et des performances. De plus, cela évite la nature fastidieuse et chronophage du test du 1RM et le risque de blessure présent lorsque l’on travaille près de l’échec.

 

ÉQUIPES

Qui n’aime pas avoir un peu de compétition amicale ! L’entraînement basé sur la vitesse au sein d’équipes et de groupes d’athlètes peut être un moyen de promouvoir la compétitivité et de pousser constamment le collectif. Il amène une motivation pour s’efforcer constamment de mieux faire qu’à sa propre répétition précédente et aussi en comparaison avec les autres athlètes. Même à distance, cela peut être un très bon outil pour établir une atmosphère de compétition entre les athlètes grâce au partage de données. De plus, la vitesse peut également être une méthode efficace pour tester et évaluer les équipes afin de surmonter les limitations et les difficultés du test de 1RM dans un cas où il y aurait un nombre important d’athlètes dans une équipe ou un groupe.

 

Qu’est-ce qu’un profil charge-vitesse ? Et pourquoi est-il important ? 

Pas deux athlètes sont identiques. L’athlète « A » peut être très inefficace pour soulever des charges légères rapidement, cependant, il peut avoir une bonne endurance. Tandis que l’athlète « B » peut être très efficace pour soulever des charges légères rapidement. La vitesse de déplacement variera également en fonction de l’exercice choisi.

Le profil de vitesse d’un athlète sera corrélé à une vitesse spécifique avec un certain % de leur 1RM ou un à RPE spécifique.

Le profilage de la vitesse est une application prometteuse de l’entraînement basé sur la vitesse et permet une interprétation précise des performances en vitesse des athlètes. Un profil de vitesse met en évidence la relation inverse de la charge et de la vitesse pour un athlète. Le profil de vitesse d’un athlète sera corrélé à une vitesse spécifique avec un certain % de leur 1RM ou un à RPE spécifique. Un profil de vitesse peut également mettre en évidence les caractéristiques individuelles d’un athlète ainsi que ses forces et ses faiblesses individuelles. Les recherches ont confirmées que la relation charge-vitesse peut être utilisée pour estimer les performances de force maximale et le 1RM (4). En conséquence, des profils de vitesse uniques et la collecte de données sur les athlètes peuvent être utilisés afin d’informer et de développer des interventions d’entraînement et de prescrire des charges adaptées afin d’optimiser l’entraînement.

Bien que des limitations existent et que le contexte est toujours important avec de nombreux facteurs qui influencent l’entraînement, les profils peuvent être utiles dans l’application de la vitesse dans l’entraînement. Vous souhaitez en savoir plus sur le profilage de la vitesse ? Vous trouverez plus d’informations sur les profils charge-vitesse et sur la manière de comparer les athlètes.

 

Comment puis-je commencer l’entraînement basé sur la vitesse ?

L’achat d’un codeur est votre premier pas pour commencer votre voyage avec l’entraînement à base de vitesse. Vitruve propose un codeur abordable, ainsi qu’une variété d’accessoires pour s’assurer qu’il puisse être utilisé dans l’entraînement avec facilité. Comme Vitruve propose des livraisons dans le monde entier, chaque athlète et entraîneur de la planète a l’opportunité de commencer à utiliser la vitesse dans son entraînement.

Lorsque vous avez un codeur entre les mains, la prochaine étape consiste à vous familiariser avec l’application et l’appareil. De l’attache sécurisée à la barre, à la connexion à un iPhone / iPad pour collecter les données. La fixation d’objectifs dans votre entraînement est essentiel, y compris l’identification des données que vous souhaitez suivre et améliorer. De plus, établir des profils de vitesse individuels pour comprendre vos mouvements est crucial pour avoir des informations sur votre entraînement.

Soulevez le plus vite possible ! Afin d’obtenir des données et des résultats précis à l’aide d’un encodeur, il est important que l’athlète soulève avec intention et rapidité chaque répétition. Si vous êtes une équipe, c’est le moment de créer un environnement compétitif. Si vous êtes un athlète et que vous avez un coach, il est important de communiquer et de travailler avec lui dans ce processus d’entraînement.

Enfin, il est important d’apprendre et de s’adapter à mesure que vous vous améliorez et que vous vous entraînez en utilisant la vitesse comme donnée. Amusez-vous en apprenant sur votre entraînement et sur l’utilisation de la vitesse afin d’avoir plus de détails sur votre entraînement.

Vous pouvez en savoir plus sur le début de votre parcours avec le VTB et Vitruve en lisant ce blog ou en regardant cette vidéo YouTube sur les premiers pas avec le l’encodeur Vitruve ici.

 

Comment utilisez-vous l’entraînement basé sur la vitesse et l’encodeur Vitruve ? C’est désormais une période excitante pour être impliqué dans l’entraînement basé sur la vitesse. De nouvelles avancées et recherches se déroulent continuellement à mesure que de plus en plus d’entraîneurs, d’athlètes et d’équipes intègrent la vitesse comme mesure dans leur entraînement. Faites-nous savoir comment vous utilisez l’entraînement basé sur la vitesse dans les commentaires ci-dessous ou en taguant @vitruvefit sur les réseaux sociaux !

 

Références

1) González-Badillo, J. J. & Sánchez-Medina, L. (2010) Movement velocity as a measure of loading intensity in resistance training. International Journal of Sports Medicine, 31(5), 347–352. Retrieved from – https://www.thieme-connect.de/products/ejournals/abstract/10.1055/s-0030-1248333

2) Sanchez-Medina, L., & González-Badillo, J. J. (2011). Velocity loss as an indicator of neuromuscular fatigue during resistance training. Medicine & Science in Sports & Exercise, 43(9), 1725-1734. Retrieved from – Fatigue during Resistance Training

3) Weakley, J., Mann, B., Banyard, H., McLaren, S., Scott, T., & Garcia-Ramos, A. (2020). Velocity-Based Training: From theory to application. Strength & Conditioning Journal. Retrieved from – https://www.researchgate.net/profile/Jonathon_Weakley/publication/341554144_Velocity-Based_Training_From_Theory_to_Application/links/5ec6fa75458515626cbf2c56/Velocity-Based-Training-From-Theory-to-Application.pdf

4) Jidovtseff, B., Harris, N. K., Crielaard, J.-M. & Cronin, J. B. (2011) Using the load-velocity relationship for 1RM prediction. Journal of Strength and Conditioning Research, 25(1), 267–270. Retrieved from: https://journals.lww.com/nsca-jscr/Fulltext/2011/01000/Using_the_load_velocity_relationship_for_1RM.38.aspx

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
Nicola Paviglianiti
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

GUIDES VBT

DERNIERES PUBLICATIONS

AUTEURS EN VEDETTE

Obtenez le guide VBT gratuitement!

*

GUIDE VBT GRATUIT

*